Harcèlement moral au travail

harcèlement moral au travail

En tant qu’avocat en droit du travail, Maître Ribeiro traite de nombreux dossiers relatifs au harcèlement moral au travail. Elle est régulièrement confrontée à la souffrance des salariés, qui se traduit parfois par une dégradation de la santé physique et mentale.

Répétition de propos désobligeants, d’insultes, de brimades, d’humiliations, surcharge de travail qui n’est pas du à une augmentation exceptionnelle de l’activité de l’entreprise, mise au placard, multiplications des actes violents… La liste des agissements de harcèlement moral ou de nature discriminatoire, exercées par une personne ou un groupe de personnes à l’encontre d’un ou plusieurs salariés, est longue.

Le Code du travail, dans son article L. 1152-1, stipule en matière de harcèlement moral qu’« Aucun salarié ne doit subir les agissements répétés de harcèlement moral qui ont pour objet ou pour effet une dégradation de ses conditions de travail susceptible de porter atteinte à ses droits et à sa dignité, d’altérer sa santé physique ou mentale ou de compromettre son avenir professionnel. » Si cet article de loi ne mentionne que les salariés, les personnes en formation ou en stage sont également concernées.

Or, malgré cette reconnaissance juridique et de nombreux débats, les cas de harcèlement moral au travail augmentent. Ainsi, selon l’enquête SUMER (surveillance médicale des expositions aux risques professionnels), 16% des salariés se disaient victimes de harcèlement en 2003, quand les chiffres augmentent à 22% pour 2012.Une enquête réalisée par la DARES (direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques).

Défendre ses droits, obtenir réparation et retrouver sa dignité : autant de moteurs qui peuvent motiver une action devant les instances qualifiées.
Contactez Maître Ribeiro pour avoir des réponses adaptées à votre situation.